adopté par l’assemblée communautaire le 5/12/2019

Une stratégie intercommunale

La Communauté de Communes du Pays de Limours (14 communes, dont Les Molières) développe et entretient depuis de nombreuses années un réseau de chemins, ou liaisons douces.

La participation de la CCPL à l’axe Paris-Mont-Saint-Michel (La Véloscénie) est à ce titre exemplaire, reprenant en partie le tracé du projet d’aérotrain qui longe Les Molières au Sud, le long de la RD 988 (sur la carte ci-contre, c’est le long ruban vert qui traverse d’Est en Ouest notre territoire).

Après avoir décidé en 2018 de réhabiliter l’axe Saint-Rémy – Boullay – Les Molières – Limours, entre la gare RER et l’ancienne gare de Limours, jusqu’où venait le train jadis, la Communauté de Communes a récemment adopté un schéma directeur des liaisons douces intercommunales (carte ci-contre).
Actuellement, un premier tronçon de cet axe est en travaux. Il a été choisi de rénover l’ancienne voie ferrée en utilisant une emprise et des matériaux permettant de ne pas se priver à l’avenir de tout type de mobilité alternative à la voiture (vélo, vélo électrique et autres mobilités individuelles, cheval, calèche, voire même la possibilité de véhicule autonome en site propre…), et de penser à l’éclairer le cas échéant une partie de la soirée.

En effet, sortir du “tout-voiture” doit se traduire par une politique d’aménagement volontaire. Il ne suffit pas de décréter “prenez votre vélo” lorsque certains sentiers ne sont pratiquables que pour des VTTistes chevronnés. Mais que ces derniers soient rassurés, aussi bien que les promeneurs friands de sentes sauvages, il leur restera un vaste terrain de jeu autour de ces axes structurants.

Des projets communaux nombreux

La commune des Molières possède elle-même son petit réseau, très bien étudié par les membres du Conseil des Sages, qui ont rendu un rapport précis sur leur état et les jonctions à travailler encore.
Au Nord, la liaison douce vers Chevry (Gif-sur-Yvette) et Beaudreville (Gometz) est à travailler. Elle pourrait être liée depuis le centre en passant par le stade, longeant par l’intérieur le nouveau quartier et celui qui est à construire dans son prolongement.

Les Molières et Gometz-la-Ville ont conjointement demandé, par ailleurs, une liaison le long de la RD 40, à l’image de ce qui vient d’être réalisé dans les Yvelines depuis Cernay.

Enfin, l’aménagement du plateau des Molières (au niveau de Quincampoix et de La Lendemaine) prévoit des circulations douces et une jonction vers la Véloscénie sans traverser la RD 988 (au niveau du petit pont).

Intra muros, des petites jonctions sont encore à réaliser, notamment entre rue de Boullay et Longs Réages, via le bois des Carrières St Jean, entre l’école et le plateau des Molières, ou encore entre la Grande rue et la rue de Boullay. Elles sont indiquées dans le Plan Local d’Urbanisme et visées déjà par plusieurs générations d’élus municipaux.

Une aide du Département, de la Région et du Parc Naturel

L’adoption par la Comunauté de Communes du Pays de Limours de son schéma intercommunal ouvre le droit à de nombreux concours financiers, jusqu’à 70% des travaux entrepris par le maître d’ouvrage, qu’il soit commune ou intercommunalité.

Panneaux “patrimoine”

Sujet connexe, le Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse vient de voter une aide de 8 406 € (70% du montant total des travaux) pour des panneaux valorisant notre patrimoine le long des promenades intra muros.
Cette toute prochaine installation est le fruit d’un travail de groupe réunissant élus, Mémoire au village, et usagers. Le panneau principal sera situé place de la Mairie.