(Seul le prononcé fait foi)

« Il manque quelqu’un près de moi, voilà ces quelques mots d’amour, écrits par Michel Berger. Cette chanson, je l’ai chantée pour Bernard Jullemier, qui nous a quitté il y a un an.

Je pense que certains ignorent ou sous-estiment l’importance qu’il avait dans notre village, et dans mon cœur.

En fait, il y a tous ces moments, où je me dis, tiens, pour cela, j’aurais pu appeler Bernard ou le voir encore une fois.

L’appeler et le voir, ce que nous faisions souvent, car, s’il n’avait pas toujours réponse à mes questions, il était de bon conseil, et surtout extrêmement bienveillant.

Je cherche et je ne trouve plus un ancien du village qui m’enveloppe à ce point dans sa bienveillance et dans cette transmission comparable à celle d’un père pour un fils.

Pour la deuxième année, nous nous retrouvons pour une galette des MoliéRois, où nous sommes entre habitants du village.

Pour quelqu’un qui a encore, en dehors de son entreprise, quelques activités de chanteur, je devrais pourtant aimer les cérémonies.

Mais en fait j’ai du mal.

J’apprécie de rendre hommage, et les commémorations sont ainsi des moments incontournables de communion et de respect.

Mais j’apprécie moins ces pince-fesses à répétition, en fin d’année, puis en début d’année, ces colloques ou ces grandes messes où ils ne se dit pas grand-chose d’intéressant, et surtout où l’on ne fait rien.

Et si quelques uns de mes pairs ont de l’appétit pour caresser les nappes blanches en faisant cent fois le tour de la région, j’estime que nous avons été élus ici pour nous occuper du village, pas pour divaguer ici ou là.

C’est une question de temps, et de respect du suffrage universel et du mandat confié.

En se concentrant sur ce que nous avons à faire, je dois dire que, pour le coup, je suis fier de ce que notre équipe a produit, et tout ce qu’elle prépare, avec celles et ceux qui veulent bien s’y associer dans l’ensemble de nos comités.

Alors, voici quelques mots sur 2017 et ce qui va suivre :

  • une campagne sur le bénévolat, qui a porté ses fruits en affichant l’implication pour le village
  • une distinction pour notre implication dans les urnes, renouvelée encore cette année : la Marianne du civisme
  • des expositions multiples, avec à chaque fois une participation des enfants des écoles, merci Sylvie Tréhin, merci Frédérique Proust, mais aussi des boutiques éphémères
  • des contes et des lectures, pour les personnes handicapées, pour nos tout petits, pour nos aînés, merci Sylvie, merci Frédérique, merci Elisabeth Le Boulanger

Arrêtons-nous la quelques instants, alors que nous évoquons les personnes handicapées et les Tout-Petits, institution qui mêle depuis 50 ans son histoire à l’histoire des Molières. Je n’alourdirai pas ce discours en la reprenant en intégralité, mais je souhaite rappeler que l’association Les Tout-Petits, comme la commune, se sont inscrits dans l’héritage de Mme Denise Carrette, qui vient de nous quitter à l’âge de 99 ans, en changeant le regard sur le handicap, en travaillant à son inclusion dans la cité, bien avant que cela soit une préoccupation nationale.

À titre individuel, son directeur général, pendant de très nombreuses années, mais je ne voudrais pas le vieillir, M. Gérard Courtois, va cesser dans quelques jours ses fonctions.

C’est avec beaucoup d’honneur et aussi dans un esprit militant, que nous te remettons, cher Gérard, la médaille de la commune.

Reprenons le fil de nos énumérations :

  • des rendez-vous pour nos aînés, et des sorties, au musée Raymond Devos, à Amiens, des informations, avec Que Choisir, avec nos médecins et spécialistes sur la commune, et toutes ces attentions pour nos aînés, merci Elisabeth
  • des événements appréciés, organisés par et au profit de la Caisse des écoles : le loto, le marché gourmand, merci Stéphane Miot. Et tous ces événements auxquels la Caisse des écoles s’associe : le bal du mois de juin, la fête de l’école, la brocante du 1er mai, la journée ludique, le film en plein air, la chasse aux œufs …. etc, merci bien sûr au comité des fêtes, de l’animation et de la culture
  • les petits et grands travaux sur la commune, orchestrés par Marc Prabonnaud, avec : ces placards aménagés dans la salle polyvalente et sa cuisine, cette nouvelle aire de jeux pensée par le Conseil Municipal des Enfants, ces reprises de voirie et de places, ces nouveaux emplacements pour les vélos, ce soin apporté aux espaces verts, ces nouveaux luminaires sur le plateau d’évolution ou dans le chemin des écoliers, ce petit potager dans la cour de la maternelle, ces bancs ici ou là pour se poser et contempler, ces poubelles et ces sacs pour ramasser ce que nos chiens laissent en route, ces travaux d’isolation en mairie, cette nouvelle salle du conseil municipal, l’entretien du chauffage, des alarmes, de la sécurité incendie, de la conformité…
  • 2017, c’est aussi la naissance des groupes de travail « Transition énergétique » et « Alimentation et production locales », qui donnent eux-mêmes naissance à de nouvelles initiatives : merci à Philippe Stéphan d’avoir proposé et d’animer le Repair Café, et cela maintenant dans l’ancien atelier de Bernard Jullemier, chez Marie-Pascale, merci aussi à elle ; c’est là qu’est née aussi la réflexion sur l’extinction de 1h à 5h de l’éclairage public, mise en pratique aujourd’hui, c’est là qu’est né notre partenariat avec l’agence locale de l’énergie et du climat, qui vient tout juste de signer une convention avec la Communauté de Communes, et va pouvoir nous accompagner dans un projet naissant de coopérative citoyenne de production d’électricité par panneaux photovoltaïques ; c’est là que sont nés les espaces de culture partagée, place de l’église et à l’angle des rues de Cernay et Boullay ; c’est là qu’est né l’événement du 24 mars prochain, autour de nos producteurs locaux et de notre alimentation, dont nous vous reparlerons très vite ; c’est aussi là qu’est née l’idée d’une grainothèque : celle-ci sera officiellement installée à l’épicerie le 10 février, un petit groupe y travaille ; ce sera aussi l’occasion d’échanger des graines et de boire un apéritif ensemble

Du coup, puisque nous évoquons l’épicerie, faisons une petite pause dans cette foule d’initiatives.

Depuis 4 ans maintenant, l’épicerie et la boulangerie forment un duo et un noyau commercial essentiel pour notre village.

Des personnalités bien différentes et chacun dans un souci de complémentarité, Thibault et Bruno, pour votre travail qui est lui-même moteur pour notre village, mais aussi pour vos engagements : je pense aux petits ateliers animés par ta fille, Bruno, pour les enfants, je pense pour Thibault à ses choix de produits, de qualité et de proximité, jusqu’à cette grainothèque dont l’accrochage approche.

Voici pour chacun d’entre vous la médaille de la commune.

Reprenons l’énumération de nos initiatives, passées et à venir :

  • Stéphane Miot, conseiller municipal délégué à la jeunesse, travaille le lien avec nos enfants après le CM2, avec de multiples activités, notamment les prix de lecture, les ateliers d’écriture, les sorties, les soirées pizza aussi,
  • Ces jeunes participeront aussi le 4 juin prochain à la visite de l’Assemblée Nationale avec les membres du Conseil Municipal des Enfants, si leurs enseignants les y autorisent.
  • En 2017, ce sont aussi les percées de notre comité local Communes Citoyennes, qui obtient plus de 300 votants lors de leur consultation, le jour du premier tour de l’élection présidentielle, et qui s’attelle maintenant à la rédaction d’une « constitution municipale » afin de démocratiser la vie locale, ici comme ailleurs.
  • En 2017 comme en 2018, ce sont tous ces moments de spectacle et de démonstration, par les nombreuses sections et associations du village : encore une fois bravo, dans notre village nous battons tous les records d’implication, de bénévolat, d’activités multiples.

Voilà l’occasion d’une autre médaille, avec Nicole et Michel PEYRET. Arrivés il y a 40 ans aux Molières, ils se sont impliqués pendant 18 ans, et racontent eux-mêmes qu’à une période, le Paradou était devenu leur résidence de Week-end entre les soirées jeunes, les bals du foot, les animation Sports & loisirs …

Michel Peyret s’est impliqué pour la jeunesse et le sport, avec une période faste pour notre équipe de football des Molières : de 1978 à 1996.

Nicole Peyret, de 1979 à 1997 a été membre fondatrice et responsable de Sports & Loisirs des Molières (aux côtés de Claudine Espinasse et de Jacques Frèrebeau), elle en a été présidente entre 1982 et 1986, animatrice de l’atelier peinture sur soie et de l’atelier poterie, responsable de la section danse moderne. Nicole a aussi participé au Conseil municipal entre 1989

et 1995 avec une délégation à la jeunesse.

C’est avec plaisir que nous vous remettons à tous deux la médaille de la commune.

Nous avons une dernière médaille à remettre, qui témoigne également d’une forte implication au village. Cette personne est arrivée il y a trente ans aux Molières, et lorsqu’à ma demande elle a dressé la liste de ses activités, j’ai beaucoup craint d’alourdir ce discours. Mais entre autres, Ariane Tranchard a créé avec Eric le site internet des Molières en 2002 et sa fonction de groupe d’échanges qui vous est si utile au quotidien ; elle fut conteuse et bénévole pour la bibliothèque, représentante des parents d’élèves aux Molières puis au collège de Limours, et très impliquée dans le bureau et la vie de l’association Sports & Loisirs des Molières, et l’animation du village.

Nous te remettons avec grand plaisir cette médaille de la commune, chère Ariane.

Terminons ce discours, long certes, mais chaque fois le même dilemme s’empare de moi, soit ne rien dire : avouez que c’est une solution en soi, soit ne rien oublier…

  • C’est en 2017 que se crée en Essonne, sur ma proposition, l’association des Maires Ruraux. Animée par des élus bénévoles, elle nous a semblé nécessaire dans notre département et au sein d’un réseau de plus de 10000 villages, car la commune en tant que tel est menacée : elle doit rester la base et le format du projet, tout en s’élevant au niveau intercommunal. Je vous renvoie à l’article page 24 du dernier bulletin municipal, qui est paraît-il plus lu que je ne pouvais l’imaginer…

Alors des oublis il y en a sûrement, mais ces quelques mots gravés sur ces pages ou sur ces médailles, témoignent d’une France qui fait, qui agit, au quotidien, pendant que d’autres promettent, commentent ou nous déclarent qu’il y aurait trop d’élus dans notre pays.

Et bien non, il n’y en aura jamais assez, des citoyens soucieux de donner de leur temps au collectif et à la chose publique.

Ce sont ceux-là même qui construiront 2018.

Et dans nos projets, pêle-mêle, la valorisation des bois communaux avec le concours du Conseil des Sages, un parcours santé qu’ils partageront dans son élaboration avec le Conseil Municipal des Enfants, la coopérative de production d’énergie dont je vous parlais, la concertation sur les rythmes scolaires, le lancement d’activités sur le Plateau des Molières en partenariat avec La Lendemaine et le Domaine de Quincampoix, la réalisation d’un nouveau carrefour place de la Bastille, enfin, la rénovation énergétique de la Janvrerie, le démarrage du projet d’espace couvert sportif au stade municipal…

Je remercie aussi les agents de la commune, et particulièrement ceux qui sont sensibles à la bienveillance que nous avons à leur égard, et savent nous la rendre dans leurs actions au quotidien.

Merci à tous, et très bonne année à toutes et tous. »

Partager

About Author

Yvan Lubraneski

error: Content is protected !!