[Seul le prononcé fait foi]

“Mesdames et messieurs les élus, nouveaux et anciens,
Mesdames et Messieurs les représentants des associations d’anciens combattants, de l’ARAC, de la FNACA, de l’UNC et du Souvenir Français,
Monsieur le représentant de la Gendarmerie de Limours,
Monsieur le Chef du Centre d’Incendie et de Secours de Limours,
Mesdames et Messieurs les musiciens de l’ensemble musical du Hurepoix,
Chers conseillers municipaux enfants, nouveaux et anciens,
Chers habitantes et habitants des Molières,

Nous sommes réunis ce jour pour commémorer ensemble l’armistice du 11 novembre 1918, mettant fin à la première guerre mondiale, et pour honorer la mémoire de nos morts pour la France, et bien sûr parmi eux, ceux des Molières.

Pour la troisième année, nous sommes dans le centenaire de cette guerre.
Comme l’ont rappelé les messages qui viennent de vous être lus, 1917 est une année terrible, en pertes et en souffrances, le peuple est épuisé.

Dans un an, le 11 novembre 2018, ce centenaire prendra fin avec un travail que la section « Mémoire au village » des Molières est en train de produire, et peut-être avec des travaux réalisés par les enfants à l’école.

Je veux saluer ici le travail de « Mémoire au village » qui contribue fortement à faire vivre la mémoire, en la rapprochant des événements et des sujets concrets qui touchent notre village.
C’est ainsi qu’en 2006, Claude GUILLEMIN, Maire des Molières, et son équipe municipale ont rendu hommage à Roger TIRAND en collaboration avec l’ARAC départementale et « Mémoire au village ».

Car, si nous commémorons aujourd’hui le 99ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918, nous commémorons également les 100 ans de l’ARAC, Association Républicaine des Anciens Combattants.

Solidarité, lutte pour la paix, lutte contre la misère et l’exclusion, voilà l’engagement des militants de l’ARAC depuis un siècle maintenant…
Cette association fut créée par quatre « poilus » de la Grande Guerre, dont Henri BARBUSSE, l’auteur du livre « Le feu », paru en 1916 et qui obtint le Prix Goncourt.
Je vous invite si ce n’est déjà fait, à lire l’article de Pierre PRUNETA dans notre Bulletin municipal de novembre – décembre 2017.
Revenons à Roger TIRAND. Ancien Maire des Molières, de mars 1924 à mai 1925, Roger TIRAND était imprimeur et a notamment imprimé l’Appel à la Résistance du 10 juillet 1940 rédigé par Jacques DUCLOS et Maurice THOREZ, quelques jours après l’appel du Général DE GAULLE.
Roger TIRAND était un membre éminent de l’ARAC, c’est pourquoi un hommage particulier lui fut rendu ici avec les représentants de cette association, autour d’une plaque rappelant cet Appel du 10 juillet déposée sur sa sépulture.

Habitants des Molières, nous nous souvenons de Roger TIRAND, et nous nous inscrivons aussi et toujours dans ce lien fort avec l’ARAC.
Aussi, nous déposerons aujourd’hui une gerbe parée de la mention « 100 ans de l’ARAC »

Cet hommage fait ainsi le lien entre la Grande Guerre, et toutes celles qui lui ont malheureusement succédé.
Il fait le lien aussi entre le cortège de mort et de souffrances que la guerre produit et tout ce qu’il faut reconstruire, avec patience, matériellement et moralement.

Voilà pourquoi nous tenons aujourd’hui à saluer particulièrement et bien fraternellement les représentants de l’ARAC et de l’ensemble des associations d’anciens combattants.”

> Télécharger aussi le discours de Mme Marie-Pierre Rixain, députée de la 4ème circonscription de l’Essonne, lu par Florence Hanna, conseillère municipale déléguée.

   

  

Partager

About Author

Yvan Lubraneski

error: Content is protected !!