Contrairement aux idées reçues, nourrir les oiseaux  sans distinction de saison peut leur être très préjudiciable.
La période privilégiée pour leur venir en aide reste l’hiver. Toutefois,  il convient de rester parcimonieux, notamment en période de redoux où la ressource reste davantage accessible.
Il s’agit en effet de ne pas les rendre  dépendants de notre approvisionnement. Alors qu’en fait, en dehors des épisodes neigeux qui recouvrent toute la végétation et rendent compliquée la recherche de nourriture, les oiseaux peuvent trouver toutes sortes de baies, de petites graines, même durant les grands frimas de l’hiver.