Le Groupement Hospitalier Nord Essonne (hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay) compte aujourd’hui 985 lits (source : gh-nord-essonne.fr ). Le projet de nouvel hôpital sur le plateau de Saclay est annoncé à seulement 416 lits (source : Les Échos)
985-416 = 569 lits d’hôpitaux qui seront fermés à l’occasion de la création de ce nouvel établissement.
Outre les difficultés évidentes que cet hôpital, aussi moderne soit-il, aura pour répondre aux besoins de santé, cette opération va à l’encontre des préconisations de l’HCAA, qui propose que soient conservées en proximité des hôpitaux pluridisciplinaires répondant notamment aux besoins de maternité, gériatrie, urgences… et ne soient regroupés dans les nouveaux hôpitaux correspondant à des territoires plus vastes que les spécialités dont les hôpitaux en proximité ne relèveraient pas.
Le Conseil municipal des Molières vous invite à ajouter votre signature ici : https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la-fermeture-des-h%C3%B4pitaux-%C3%A0-juvisy-longjumeau-et-orsay-oui avec le Comité de Défense des Hôpitaux du Nord-Essonne.
Le Conseil municipal des Molières sera très attentif à la préservation de lieux d’accueil en proximité, répondant aux besoins des populations et à leur bien-être, notamment en termes de soins d’urgence, de gériatrie, ou encore de maternité. Le nombre de lits et l’hébergement temporaire dans ces lieux, en sus du nouvel hôpital, doivent être particulièrement adaptés aux besoins grandissants de la population.
***
Le 18 juin 2018, en Conseil municipal, les élus des Molières ont unanimement voté la motion suivante (extraits) :
MOTION DE SOUTIEN AU COMITÉ DE DÉFENSE DES HÔPITAUX DU NORD ESSONNE
(…) Le territoire d’organisation de la réponse aux besoins de santé de la population n’est plus le territoire hospitalier, mais le bassin de vie. Le Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM), dans son rapport 2018 joint à cette motion, préconise un maillage dense du territoire avec 550 à 600 hôpitaux d’un nouveau type, les « établissements de santé communautaires » qui seraient recentrés sur des activités de médecine polyvalente : soigner les femmes enceintes, les pathologies chroniques et les personnes âgées en privilégiant la proximité et la prévention…
Ce rapport confirme que les analyses et les demandes du Comité de Défense des Hôpitaux du Nord Essonne sont justes.
En particulier que l’invention de “Centres de consultations et de soins non programmés” rebaptisés “Centres de consultations et de soins urgents” ne sont pas des réponses alternatives à de vrais hôpitaux de proximité nécessaires aux 780 000 habitants du Nord Essonne.
La diminution du nombre de lits comme l’éloignement des accueils d’urgence, de maternité ou encore de gériatrie, est préjudiciable à la bonne santé des habitants du territoire, et n’est même pas gage d’économies pour la société.
Aussi, le Conseil municipal soutient le Comité de défense des hôpitaux du Nord Essonne et encourage les habitants à signer la pétition publiée sur change.org depuis l’appel du 15 novembre 2017, pour le maintien des trois hôpitaux de proximité que sont Juvisy, Longjumeau et Orsay (…).

Partager

About Author

Yvan Lubraneski

error: Content is protected !!