Cette parcelle boisée a été acquise par la commune il y a de nombreuses années.
Aucun entretien véritable du bois n’a eu lieu depuis, avec pour conséquence :
– une entrave à la régénération du bois (absence de lumière, arbres en mauvaise santé ou gênant la croissance des autres essences, dites “tiges d’avenir”).
– un risque avéré pour les promeneurs (chutes d’arbres, branches, affaissement de troncs au sol).

La commune a donc adhéré à une coopérative forestière fin 2016 afin de procéder à l’entretien des bois communaux.

Il s’agissait de créer les conditions pour créer un lieu de promenade, une liaison entre quartiers, sécurisé dans une nature préservée et enrichie d’essences rustiques et d’avenir.

Le mode de sylviculture recommandé est la mise en place d’une futaie irrégulière. Pour ce faire, il faut très largement éclaircir le bois par des coupes massives de ce peuplement de taillis avec réserves.
Les arbres coupés sont marqués au préalable, et sélectionnés principalement en fonction de deux critères :
– leur état sanitaire peu satisfaisant,
– le fait qu’ils puissent gêner les repousses des tiges d’avenir.
Plus le bois n’a pas été entretenu sur une longue période, plus il nécessite une intervention importante, qui va rendre au sol de la lumière et faciliter la régénération du bois.

Les habitants pourront être associés à la sélection de jeunes arbres pour la phase de replantation. Les riverains ont notamment été réunis autour du forestier, conseiller en gestion forestière auprès de la Chambre d’Agriculture d’Île de France. Enfin, cette gestion fait l’objet d’un suivi par le Parc Naturel de la Haute Vallée de Chevreuse.

Un marquage a été effectué pour une meilleure compréhension de tous, jeudi 28 novembre après-midi, un rapport de gestion nous a été adressé et présente notamment l’itinéraire mis en place et les choix qui ont été définis pour une gestion en futaie irrégulière, prenant en compte l’état sanitaire, la sécurisation, le renouvellement progressif et l’amélioration du peuplement.

Les arbres cerclés à la peinture en pointillé sont les arbres de futaies conservés pour la structure du peuplement et les brins de taillis marqués avec un trait vertical sont les brins de taillis qui doivent être exploités pour permettre la régénération naturelle de s’installer et les futures plantations de se développer correctement.

L’exploitation du taillis est prévue à partir de mardi 3 ou mercredi 4 décembre et l’opération devrait durer 2 à 3 jours.

Il nous est enfin précisé que le débardage de ces bois ne se fera que si les conditions de ressuyage du sol sont satisfaisantes. Ces bois ne peuvent pas être stockés sur la route au nord du fait de la ligne téléphonique très basse qui empêche tout accès aux tracteurs et camions.

Démarrage des travaux le 19 novembre, sans avis préalable à la commune

Agents, élus municipaux, et riverains, ce 19 novembre ont été surpris du démarrage de ce chantier qui ne nous avait pas été notifié. Nous avons informé la coopérative de ce manquement. Par ailleurs, le choix de localiser la plateforme de stockage des bois coupés en bordure d’un lotissement n’a pas été des plus judicieux.
Plusieurs agents, notamment l’agent d’accueil, en mairie, mais aussi mon adjoint aux travaux et à la sécurité, M. Prabonnaud, qui est dévoué à notre commune et a manifestement amélioré la qualité de nos espaces publics depuis plusieurs années, ont fait l’objet de semonces ou insultes de la part d’habitants dans le courant de cette journée.

Si l’on peut comprendre la surprise que provoque un tel chantier, surprise dont nous avons nous-mêmes été l’objet, il est inacceptable de nous traiter de la sorte.
Ce comportement est inquiétant, car, si nous devions faire face collectivement à l’avenir à un sinistre d’envergure, il serait dommage que le premier réflexe soit la division et l’opprobre en lieu et place de l’entraide et de la solidarité.

Je renouvelle ici toute ma confiance aux agents et élus au service des habitants de notre village. M. Prabonnaud et moi-même ont pris attache avec la coopérative afin de vérifier que les objectifs de la commune soient bien respectés.

Le Maire, Yvan LUBRANESKI