Certains d’entre nous ont pu trouver ce document dans leurs boîtes à lettres, bien que notre Agent de Surveillance de la Voie Publique vienne à l’instant de stopper la distribution et d’éconduire la personne qui était en train d’y procéder.

Bien sûr, il s’agit d’un procédé de démarchage qui se veut efficace en jouant sur la confusion entre des informations officielles (parfois erronées) et des propositions commerciales (dont les numéros commencent par « 01 60 06 » ou « 01 60 20 » ou encore « 01 84 » et « 01 85 »).

On y trouve un liseré bleu-blanc-rouge et un slogan inventé : « ma ville est belle ». C’est évidemment mal connaître notre village que de le décrire comme une ville, et sa beauté se portera d’autant mieux qu’aucun d’entre nous ne se laissera prendre au piège d’un service surfacturé.

En effet, défavorablement connus des services de police, ces sociétés ont des pratiques non éloignées parfois de l’abus de faiblesse. Aussi nous devons vous informer que vous n’y trouverez pas forcément les meilleurs prix si vous prenez le risque de les contacter. Nous ne pouvons que vous conseiller plutôt nos artisans locaux dont vous trouvez chaque mois les coordonnées dans le bulletin municipal, mais aussi auprès de vos voisins ou via le groupe d’échanges. Faisons jouer plutôt la solidarité et la proximité et évitons les arnaques.