Message de M. Gérard Courtois, Directeur Général des Tout-Petits

« Le 25 octobre dernier, nous avons inauguré notre nouvelle Maison d’Accueil spécialisé qui reçoit, suit, accompagne et soigne – 46 nouveaux résidents adultes polyhandicapés. Leurs familles sont également prises en compte pour maintenir le lien familial et rendre, le plus serein, la séparation naturelle de la personne et de sa famille en conservant la proximité et le regard protecteur et bienveillant des parents.
Cette M.A.S. a été inaugurée par Jean-François CHOSSY, Membre Honoraire de l’Assemblée Nationale, rapporteur de la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.
Il a inauguré l’établissement après les mots d’accueil du Président Alain Olesker, Père d’un adulte de 32 ans polyhandicapés et résident d’une autre M.A.S. de l’association aux Molières dans l’Essonne où se trouve le siège social des TOUT-PETITS, association fondée, il y a plus de 50 ans par Denise CARRETTE et le Professeur Alexandre MINKOSWKI.
Le Maire Marc LAUTOUR a rappelé le long chemin pour que cet établissement se réalise, se concrétise et que les inquiétudes se dissipent quant à son implantation. En cela, il en a été remercié par le Président OLESKER et le Directeur Général qui ont rappelé les valeurs de l’association. Il s’est inspiré de tout un enseignement : celui du Docteur Elisabeth ZUCMAN, Présidente d’Honneur des Tout-Petits et Présidente d’Honneur du Groupe Polyhandicap France.
Elisabeth ZUCMAN a alors rappelé qu’il y a quarante ans, elle préparait l’actuel directeur général des Tout-Petits à son entrée au service des personnes handicapées … Elle lui a enseigné les fondamentaux aussi clairement qu’en 1979, elle définissait, avec d’autres, le concept du polyhandicap en donnant une attention spécifique à la loi de 1975, qui avait besoin de décrets et d’annexes – dites annexes XXIV – pour que cette population spécifique soit aussi bénéficiaire d’une attention et d’une reconnaissance qui font partie des droits de chacun.
Son intervention a été comme toujours une intervention prônant la ténacité à ces valeurs que les administrations dédaignent car trop attachées au seul aspect immédiat du « combien ça coûte ! » Elle a pointé ce monde de l’argent qui ne s’intéresse qu’à l’économie immédiate – à l’image d’une société individualiste qui s’étonne, voire se complet dans les discours de peurs et de craintes de l’autre différent mais pourtant bien porteur d’inestimables richesses.
Ces administrations, a-t-elle repris, devraient entendre que c’est l’investissement fort, important et sur le long terme qui démontrerait tout le gain pour tous les autres à construire une société plus ouverte, plus accueillante, plus respectueuse de l’individualité … C’est en se souciant des plus démunis que l’on aide le plus grand nombre. La différence est un atout car « tout n’est pas handicapé chez la personne handicapée – polyhandicapée » a-t-elle martelée. Elle a souligné comment les Tout-Petits se sont battus pour « arracher » de l’Agence Régionale de Santé les moyens afin que, 24 heures sur 24, des infirmières assurent la surveillance des résidents, l’accompagnement des équipes dans ses établissements tant pour enfants que pour adultes : « c’est loin, très loin d’être le cas partout, cela ne l’est pas, dans toutes les M.A.S. de France ! »
C’est alors que Monsieur CHOSSY et Jean-Frédéric POISSON, Député des Yvelines ont rappelé toute la place que pouvaient et devaient prendre les personnes handicapées dans la société ; c’est alors que Jean-François CHOSSY a souligné l’importance du regard que nous pouvions porter sur les personnes handicapées et particulièrement polyhandicapées. Il s’est attaché aux mots justes pour ne pas stigmatiser et enfermer les personnes dans des mondes et établissements à l’écart… Il a tenu à dire que c’était là, ici, tout proche de leurs familles que les personnes polyhandicapées pouvaient et devaient vivre dignement ; pas en Belgique où la preuve n’est pas donnée, loin de là, que leur accompagnement serait meilleur.
L’Agence Régionale de Santé, la Délégation Territoriale de l’A.R.S. des Yvelines, Le Conseil Régional, le Conseil Général, … le Sous-Préfet GUERZA, présents ou représentés, en représentants de l’Etat ont souligné les efforts réalisés, les moyens mis en œuvre, les projets en cours et leur participation active à arrêter, avec les partenaires associatifs, les objectifs d’actions à venir.
Les invités ont pu visiter l’établissement spacieux et largement équipé : balnéothérapie, salle sensorielle (Snoezelen), salle de kinésithérapie et de psychomotricité et des lieux de vies clairs agréables et confortables, pensés pour l’hébergement adapté et soucieux d’offrir des activités qui favorisent l’envie de vivre et témoignent du plaisir du vivre avec d’autres.
Avant de se quitter et de boire le verre de l’amitié, toutes les personnes présentes ont pu s’émerveiller, s’émouvoir devant un spectacle handidanse réalisé par des enfants et adultes handicapés de toute l’association avec des bénévoles, des parents, des professionnels et même le Président Olesker. Ce spectacle handidanse a témoigné qu’il était possible de construire ensemble un véritable et beau spectacle où l’on a vu le plaisir et la capacité d’écouter la musique et celle de mettre les corps et les fauteuils en mouvement : valides comme personnes en situation de handicap ont fait se rencontrer les désirs de chacun pour construire et être ensemble, dans un même rythme et une même harmonie.
C’était une belle journée ! Merci à Tous et que chacun maintenant donne le meilleur de soi-même pour que le dedans de notre M.A.S. témoigne de ce qu’il est possible de faire dans chaque ville, dans chaque village, dans chaque quartier, dans chaque immeuble, partout … dans la société où la personne handicapée a toute sa place. »

Partager

About Author

lesmolieres91

error: Content is protected !!