L’Essonne a adopté au début de l’année 2013 son plan d’action pour la mise en œuvre du schéma territorial d’aménagement numérique.

Il couvre 131 communes sur les 196 que compte le département. Il ne concerne que les territoires non traités par l’initiative privée et hors des trois réseaux d’initiative publique déjà existants (ceux des agglomérations du Plateau de Saclay, d’Europ’Essonne et Seine Essonne). La commune des Molières fait non seulement partie des communes auxquelles ce projet de montée en débit (MeD) s’adresse, mais, comme on peut le voir sur la carte ci-dessous, les études techniques ont identifié son territoire comme une zone très efficace dans le cadre de cette montée en débit.

Reliés au NRA (Noeud de raccordement Abonnés) de Gometz la Ville, les habitants des Molières verront donc ce débit augmenter dans les prochaines années.

Qui met en place cette montée en débit et quand serons-nous concernés aux Molières ?

Les investissements dans ce domaine ne sont plus sollicités directement par les communes.
Un plan national d’investissements de l’Etat s’articule avec la Région Île de France et le Département.
Enfin, au plus proche des usagers sont désignés les EPCI (la Communauté de Communes du Pays de Limours – CCPL -, pour ce qui nous concerne) comme étant le lieu de coordination dans la mise en oeuvre de l’ensemble de ces aménagements, en accord avec l’ensemble des investisseurs publics.

La CCPL encadre donc un plan de développement de l’accès à Internet sur son territoire.

Si au niveau départemental l’horizon défini par ce SDTAN permet d’atteindre l’objectif de couverture universelle en très haut débit de l’Essonne en 2022, la capacité de notre
Communauté de Communes à faire valoir ses priorités et à s’intégrer pleinement dans ce programme d’investissements aura un effet sur ce calendrier.

La municipalité participe régulièrement à ces réunions et défend le déploiement le plus rapide possible de la fibre optique en direction du NRA de Gometz la Ville puis des sous-
répartiteurs passifs de la Cocquetière et du Lavoir qui seront alors remplacés par des amplificateurs (aucun système électronique d’ailleurs ne se trouve actuellement dans les armoires).

Ces amplificateurs impliqueront un local beaucoup plus volumineux que les armoires actuelles, un raccordement électrique et un entretien annuel.

De ces amplis la desserte des abonnés continuera sur la Boucle Locale en cuivre.

Ceci permettrait, dans les meilleures conditions, d’obtenir un débit maximum théorique de 20 Mégabits. Attention, en cas de câblage non conforme dans les parties privatives, le débit n’évoluera pratiquement pas. Il peut être utile dans ce cas de vérifier ou faire vérifier par un professionnel votre installation individuelle en cas de débit anormalement bas. Par ailleurs, en faisant pression sur un fournisseur pour avoir le même débit qu’un voisin client d’un autre fournisseur et dont le débit est bien meilleur, il est arrivé d’avoir gain de cause.

En conclusion nous pouvons nous réjouir que l’ensemble des acteurs publics décide effectivement une montée en débit, et dans un délai inférieur à 10 ans.
L’autre bonne nouvelle, c’est que cette dernière aura une réelle efficacité grâce aux spécificités de notre boucle locale.
Ce déploiement prévoit aussi bien de la fibre jusque chez l’abonné, dans certains cas, que de la fibre jusqu’aux NRA et sous-répartiteurs, ce qui nous permet de confirmer que dans l’un et l’autre cas, les débits constatés sur Les Molières connaîtront une nette amélioration.

Une bonne nouvelle pour les particuliers, ainsi que pour l’espace numérique qui sera à notre disposition dans la médiathèque du futur espace culturel et associatif.
Un Syndicat Mixte Ouvert se crée cette année pour mettre autour de la table le Conseil général et les intercommunalités du département et démarrer rapidement la mise en oeuvre de cet aménagement numérique. A suivre…

Partager

About Author

lesmolieres91

error: Content is protected !!