15/01/2017.

Discours d’Yvan Lubraneski,

Maire des Molières.

Seul le prononcé fait foi. 

« Notre cérémonie de vœux annuelle a subi deux transformations depuis que notre nouvelle équipe municipale a été élue en 2014.

Nous avons en effet d’abord supprimé les cartons d’invitations et ouvert la cérémonie à l’ensemble des habitants.

Et maintenant, cette Galette des MoliéRois leur est exclusivement dédiée, sans invitation à des personnalités extérieures ou des partenaires de la commune, pour lesquels nous conservons tout le respect qui leur est dû, mais en considérant que nous avons d’autres moments à partager que celui-là.

Je pense notamment aux élus départementaux, régionaux, nationaux, qui se pressent dans les cérémonies de janvier mais qui déclinent régulièrement nos invitations aux cérémonies républicaines du 8 mai et du 11 novembre.
Aux Molières, ils verraient pourtant plus de 200 personnes, adultes et enfants de notre village, qui donnent à ces cérémonies un sens et une envergure rares, sous la baguette d’Hugo DA COSTA, conseiller municipal.
Lors de notre dernière cérémonie du 11 novembre, un représentant de l’Etablissement Public d’Insertion de la Défense me faisait remarquer qu’il venait de Brétigny sur Orge, 25 000 habitants, où il n’avait compté qu’une soixantaine de participants.

C’est cette participation manifestement plus importante ailleurs, dans notre village des Molières, que nous souhaitons valoriser et développer.

Notre potentiel en la matière est exceptionnel depuis de nombreuses années, c’est pourquoi je voulais associer les deux maires qui ont animé notre village depuis 1977 avec ce souci constant de l’intérêt général et de la République : Claude GUILLEMIN jusqu’en 2008 et Joël MANCION jusqu’en 2014.
Je passe la parole à Madame Thérèse LEROUX, présidente de l’association des anciens maires et adjoints de l’Essonne, qui va remettre aux Molières une Marianne du civisme pour la participation aux dernières élections régionales pour lesquelles nous avons eu ici le plus fort taux de participation dans notre catégorie.

Vous le savez, à chaque occasion que je peux saisir, je rappelle inlassablement que le monde de demain, c’est nous tous qui en façonneront l’organisation et les projets.

La société de consommation et son modèle turbo-libéral, l’émergence d’une classe politique vissée à nos démocraties, la raréfaction du travail et notre incapacité à nous projeter dans l’avenir, nous entraînent dans le mur.

Nous avons dès lors deux choix :

Soit nous laisser entraîner, en marmonnant, en protestant, mais en conservant nos réflexes anciens qui participent de la reproduction des élites politiques et économiques, lesquels ne regardent qu’à court terme l’évolution du monde et en tirent avant tout bénéfice pour leur propre situation.

Soit nous organiser pour participer dès maintenant aux organisations économiques ou politiques nouvelles, coopératives et démocratiques, qui s’attachent à créer de l’activité et des projets durables, et regardent loin devant pour anticiper et accompagner les mutations et la transition de notre société.

Aux Molières, l’équipe municipale que j’ai l’honneur d’animer se projette dans cette deuxième option et vous invite à faire votre part, avec bienveillance.

La bienveillance, c’est ce regard porté sur l’autre avant tout pour y chercher le meilleur en lui.

Nos vies sont déjà bien complexes et parfois difficiles, quel intérêt d’y ajouter du conflit et de la malveillance ?

Nous avons besoin de coopération et de co-construction.

Dans cet esprit, dans dix jours, deux groupes de travail vont se former et certains d’entre vous s’y sont déjà inscrits : un groupe de travail « Alimentation et production locales », et un groupe de travail « énergie ».

C’est aussi dans la continuation des nouveaux outils citoyens et participatifs que nous nous donneront la capacité, ici, d’entrer dans le monde de demain, modestement mais résolument.

Le Conseil Municipal des Enfants, le Conseil des Sages, le Comité des fêtes, de l’Animation et de la Culture, le Comité cadre de vie, les commissions extra-municipales, le comité local Communes Citoyennes et ces deux nouveaux groupes de travail sont autant de lieux où vous pouvez choisir de vous mêler de la vie locale et de contribuer à la construction de notre avenir commun.

Et donc de faire votre part.

Aux Molières, en 2016, nous avons travaillé à cela et avancé dans de nombreux domaines.

Nous avions commencé l’année en inaugurant l’espace culturel et associatif Guy Jean-Baptiste Target.

Dans ce nouvel espace public, nos deux médecins se sont installés dans le local médical ; l’appartement a été pourvu ; la salle polyvalente a pu donner de nouveaux créneaux aux associations et offrir un espace complémentaire de réunions et de célébrations républicaines ; la salle d’exposition a accueilli conférences, expositions et réunions diverses tout au long de l’année ; enfin la médiathèque s’est mise en marche avec de très nombreuses inscriptions et des projets multiples.

Je tiens à rappeler le travail de Frédéric FABRE, maire-adjoint, qui a géré jusqu’à maintenant la relation avec les entreprises qui sont intervenues, avec l’appui administratif d’Armelle, secrétaire générale, et de Caroline, chargée de la comptabilité.

Vous rappeler aussi le soin apporté par Marc PRABONNAUD, lui aussi maire-adjoint, pour les divers aménagements qui équipent petit à petit ce nouvel espace public.

Enfin, cet espace vit, tout comme la salle du Paradou, avec le fort engagement de Sylvie TRÉHIN, maire-adjointe, accompagnée de Frédérique PROUST, conseillère municipale et avec l’appui administratif de Laura en mairie.

Côté médiathèque, c’est Dominique BINET, maire-adjointe, qui y développe l’activité avec l’équipe de bénévoles et nos deux agents municipaux qui partagent leur temps entre école et médiathèque : Mélanie et Stéphanie.

Longtemps membre de cette équipe de bénévoles au service de la lecture, Marie-Louise DALLET, toujours disponible pour son village, comme son mari Olivier l’est aussi, sont les premiers à être chaleureusement remercié de cette part qu’ils ont prise. Aussi, avec Dominique BINET, je suis heureux de leur remettre la médaille de la commune.

Revenons à Guy Jean-Baptiste Target qui a donné son nom à notre espace culturel & associatif.
L’exposition et le livret que nous avons pu découvrir début 2016 ont été le fruit d’un magnifique travail des membres de « Mémoire au village ». Vous pouvez commander le livret en mairie et l’exposition, quant à elle, est disponible pour les communes voisines.
Ils ont fêté leur 20 ans d’existence cette année. N’hésitez-pas à les contacter si vous êtes passionnés par l’Histoire et singulièrement la rencontrer à travers notre village.

Ancien professeur d’Histoire et Géographie, Pierre PRUNETA fait partie de « Mémoire au Village », mais on le retrouve aussi au Conseil des Sages, aux Communes Citoyennes, au Comité des Fêtes et sa belle soirée corse, et j’en passe, car il est encore plus que cela aux Molières…
Régulièrement il écrit aussi dans notre bulletin municipal.
Nous t’apprécions cher Pierre pour ta disponibilité, ton engagement et tes conseils, car tu cherches à transmettre, et tu es tourné vers l’avenir : crois-moi c’est une attitude précieuse pour nous tous. Pour cette part active que tu fais, je suis heureux de te remettre la médaille de la commune.

J’espère que vous ne trouvez pas ce discours trop long, mais il reflète la richesse humaine de notre village, qui ne demande qu’à être cultivée.

Faisons donc une pause-déjeuner dans ce lieu qui rayonne maintenant au-delà des Molières : le restaurant Le Chat Botté.
Cathy et Laurent LEGRAND ont démarré leur activité il y a presque 10 ans, et ont bâti une réputation de bonne table, en même temps qu’ils ont privilégié dans leurs recrutements les jeunes du village ou alentour.
C’est aujourd’hui avec eux toute une équipe que je suis heureux de féliciter en leur remettant la médaille de la commune.

Comment faire un discours exhaustif et pas trop décousu afin de nous retourner sur 2016 et d’envisager 2017 ?

Quelques petits rappels supplémentaires, alors :

Côté travaux et équipements, sous la responsabilité de Marc PRABONNAUD, et avec son équipe d’agents municipaux : Robert, Jean-Marc, José, Dumas, et parfois Gérard qui est aussi sous l’autorité des services administratifs, l’année fut chargée.

Il est vrai qu’il y a toujours des demandes à satisfaire, et que c’est un éternel recommencement, mais tant du point de vue de l’organisation du soin à apporter aux espaces verts, que des réalisations, nouveaux équipements et chantiers dans la commune, je crois que nous avons encore progressé et qu’ainsi les services et notre bien commun s’améliorent au bénéfice de tous.

On trouve maintenant deux défibrillateurs sur la commune ; toutes les classes d’élémentaire sont pourvues de tableaux et vidéo-projecteurs interactifs ; le débit internet s’est amélioré avec l’aide du Pays de Limours et du Département, suivis de près par notre conseiller municipal Karl-Heinz GATTERER ; le Paradou bénéficie d’une nouvelle chaudière ; l’école continue à être rénovée : nettoyage des murs, remplacement des toilettes, remplacement des portes et fenêtres, escalier et cheminement vers les parkings, mise sous alarme…

Les espaces verts s’enrichissent maintenant de petits fruitiers dont nous partagerons bientôt les fruits, et l’on s’intéresse, avec l’aide du Conseil des Sages, à l’entretien et la valorisation des bois communaux, et aux sentiers pédestres et cyclables.

Pour les routes, tous les axes départementaux sont maintenant rénovés, et la voirie communale va continuer d’être entretenue rue par rue, avec un souci constant pour l’apaisement de la circulation routière et un meilleur cadre de vie pour chacun.
Un deuxième radar pédagogique a été installé rue de Cernay, et « l’autoroute » de Quincampoix reprend peu à peu sa vocation de chemin. Dans quelques années nous nous y promènerons à pied et à vélo en toute sécurité.

La signalétique et le mobilier urbain améliorent aussi notre quotidien tout comme le nettoyage, désormais mécanique mais aussi manuel, des caniveaux.

Dans ce secteur et tout ce qui touche aux réseaux, à nos astreintes et à nos représentations dans les syndicats, je tiens à associer à Marc PRABONNAUD, Frédéric FABRE, ainsi que Philippe HEVIN et Alexandre VABRE.

Ce secteur cadre de vie, accompagné aussi par le comité du même nom, a une feuille de route toujours bien remplie pour préserver, développer et valoriser notre village. En matière d’urbanisme notamment, nous garantissons, pour l’instant, que l’on ne voie pas n’importe quoi se construire ici, comme s’y était attaché Claude GUILLEMIN depuis 1977.

C’est ce qui fait en partie le charme de notre village, qui naît aussi de notre capacité à éduquer, à rythmer l’année de fêtes et de culture, à développer notre capacité à vivre ensemble.

Après deux années entières, les nouveaux rythmes scolaires à l’école restent ambitieux et demandent un gros investissement financier et humain. Dominique BINET, maire-adjointe, les a mis en place avec l’appui d’un agent qui est maintenant retraité.

Il s’agit de Mireille BASSET, qui continue à être présente pour le jardin extraordinaire, et qui a vu passer des générations d’enfants dans notre école.
Elle a dû sentir la légèreté de la dernière rentrée scolaire, à laquelle elle n’a pas pris part. Nous avons pu lui dire, municipalité et parents d’élèves, toute notre reconnaissance pour son professionnalisme et son intérêt pour le village. C’est avec plaisir que je lui remets la médaille de la commune.

Avec Dominique BINET, nous avons réuni dernièrement les agents du périscolaire, dont l’encadrement est maintenant assuré par Ginette. Nous voulons améliorer leurs conditions de travail et dans le même temps les conditions dans lesquelles nous accueillons nos enfants à l’école, sur plusieurs temps de la journée.

Nous accueillons aussi de plus en plus les enfants dans les expositions et événements culturels de la commune.

Ce n’est pas un hasard. Je tiens à remercier à Sylvie TREHIN, maire-adjointe, secondée par Frédérique PROUST, conseillère municipale, et aidées toutes deux par Monique JACQUET, conseillère municipale également, si besoin.

Sylvie et Frédérique continuent à déployer un programme culturel et de nombreux partenariats sur la commune.

Pour les fêtes aussi, elles ne sont pas en reste et vous connaissez bien le programme de l’ensemble des événements, dont je vous épargne la liste qui s’étoffe chaque année, mais celle-ci est annoncée régulièrement avec l’aide de Florence HANNA, conseillère municipale, dans notre bulletin, notre lettre d’information électronique et les flyers qui passent de boîtes aux lettres en carnets de liaison.

Il fut un événement communal très complet et dont les deux dernières éditions nous laissent des souvenirs impérissables, que cela soit en 2012 ou en 2013.
L’initiateur et celui qui en chapeauta l’organisation avec talent, a souhaité marquer le pas en 2014.
Depuis, la commune n’avait pas manifesté sa reconnaissance aussi formellement que je vous propose de le faire en remettant à Jean-Paul GAUVIN, au titre du festival Les 6 Heures du Jazz, la médaille de la commune.

Polo est aussi maintenant un jeune retraité, et c’est encore lui qui nous a permis en 2016 de trouver un orchestre professionnel pour le Grand Bal qui a eu lieu le soir de la fête de l’école.

À nombre des événements festifs et culturels, pour assurer le financement de nombreuses activités de nos enfants, la Caisse des écoles est associée, et son vice-président, Stéphane MIOT, conseiller municipal délégué à la jeunesse, ne ménage pas sa peine et anime avec beaucoup d’efficacité aussi son domaine d’action.
Stéphane MIOT prend également des initiatives pour garder un lien entre les collégiens et les projets de la commune, au moment où ces derniers quittent l’école.

Mais pas que… Stéphane MIOT, élu au CCAS, prépare et assure le suivi avec l’agent responsable, Chrystelle, du budget de notre Centre Communal d’Action Sociale.
Il s’implique par ailleurs sur tous les sujets, aux côtés de Sylvie NAVEAU, maire-adjointe, Elisabeth LE BOULANGER, conseillère municipale déléguée aux aînés, ainsi que Cosima CROISET et Dominique BINET.

Le CCAS, avec une subvention communale annuelle dont nous devons maîtriser le montant, continue à se recentrer sur l’action sociale et solidaire qui est pleinement sa mission dans la commune.
Le soutien aux familles à bas revenus ou dans des situations financières qui se compliquent et s’amplifient parfois, cela est bien notre mission.

Bien sûr, avec les rendez-vous du mardi, les visites et sorties concoctées par Elisabeth LE BOULANGER, le goûter de noël de nos aînés et les chocolats offerts pour noël, la convivialité demeure un objectif, mais la participation de chacun est nécessaire.

Aussi ne peut-on concevoir de déjeuner ensemble une fois par an pour un montant correspondant à 1/10ème de notre budget social et limiter nos capacités d’aide en direction des plus fragiles !

Je remercie les membres du CCAS, élus et représentants d’associations solidaires, de faire valoir ces priorités sur le long terme, et la compréhension bienveillante de nos aînés.
Bienveillance, c’est sous le signe de la bienveillance que nous appelons de nos vœux 2017,

Les bienveillants, celles et ceux, nombreuses et nombreux, que je n’ai pas cités dans ce long discours, et qui prennent leur part à notre destin commun, il y a 36 façons d’être utile au village !

Prenez-y votre part, les 36 visages accrochés dans cette salle, dont les portraits ont été réalisés par le Photo-Club Clic-Clac des Molières, vous y invitent,

Prenez et faites votre part dans ce destin que nous partageons,

Je voulais terminer avec une citation de Bernard WERBER, écrivain, capable d’une vision d’avenir comme trop peu de nos dirigeants politiques en ont. Voici ce qu’il écrit :

« Tu me demandes que faire.

Je te réponds que, contre le Système, il faut faire la révolution.
La quoi ?

LA RÉVOLUTION.

Tu noues alors un turban rouge sur ton front, tu saisis le premier drapeau qui traîne et tu le brandis en criant :
« Mort au Système. »

Je crains que tu ne te trompes.

En agissant ainsi, non seulement tu n’as aucune chance de gagner, mais tu renforces le Système.

Regarde, il vient de resserrer les colliers d’un cran en prétextant que c’est pour se défendre contre « ta » révolution.

Les enchaînés ne te remercient pas.

Avant, ils avaient encore un petit espoir d’élargir le métal en le tordant.

À cause de toi, c’est encore plus difficile.

Désormais, tu as non seulement le Système contre toi, mais tous les enchaînés.

Et ce drapeau que tu brandis, est-il vraiment le « tien » ?
Désolé, j’aurais dû t’avertir.

Le Système se nourrit de l’énergie de ses adversaires.

Parfois il fabrique leurs drapeaux, puis les leur tend.
Tu t’es fait piéger !
Ne t’inquiète pas : tu n’es pas le premier.
Alors, que faire, se soumettre?
Non.

Tu es ici pour apprendre à vaincre et non pour te résigner.

Contre le Système il va donc te falloir inventer une autre forme de révolution.

Je te propose de mettre entre parenthèses une lettre.
Au lieu de faire la révolution des autres, fais ta (r)évolution personnelle.
Plutôt que de vouloir que les autres soient parfaits, évolue toi-même.

Cherche, explore, invente.
Les inventeurs, voilà les vrais rebelles !

Ton cerveau est le seul territoire à conquérir.

Pose ton épée.

Renonce à tout esprit de violence, de vengeance ou d’envie.

Au lieu de détruire ce colosse ambulant sur lequel tout le monde s’est déjà cassé les dents, ramasse un peu de terre et bâtis ton propre édifice dans ton coin.

Invente. Crée. Propose autre chose.

Même si ça ne ressemble au début qu’à un château de sable, c’est la meilleure manière de t’attaquer à cet adversaire.

Sois ambitieux.

Essaie de faire que ton propre système soit meilleur que le Système en place.
Automatiquement le système ancien sera dépassé.

C’est parce que personne ne propose autre chose d’intéressant que le Système écrase les gens »

Alors prenez et faites votre part dans ce destin que nous partageons, ici nous prendrons de nouvelles initiatives et essaierons d’inventer, ensemble,

Prenez votre part de bonheur à être avec vos proches, vos voisins, vos compatriotes et ceux qui veulent nous rejoindre, cherchez le meilleur chez chacun,

Et très concrètement tout de suite, prenez votre part de galette ! »

> Télécharger le discours

Partager

About Author

Yvan Lubraneski

error: Content is protected !!