LA CORDONNERIE / MÉTILDE WEYERGANS / SAMUEL HERCULE
Vendredi 11 décembre 2015 – 20h30
au Théâtre de St Quentin en Yvelines

Les Moliérois peuvent bénéficier d’un tarif groupe (11 €)
S’adresser en mairie ou culture@lesmolieres.fr avant le 10 novembre

Les artistes de La Cordonnerie (c’est la compagnie qui avait fait l’atelier bruitages aux Molières l’an dernier) bouleversent à nouveau tout ce que l’on croit savoir sur le célèbre conte. Entre cinéma et théâtre, profondeur et légèreté, poésie et humour, ils nous parlent des murs qui s’érigent entre les êtres.

Nous sommes à l’été 1989. Au 32e étage de la plus grande tour de la Cité HLM du Royaume, une femme, prénommée Elisabeth, élève seule sa belle-fille, Blanche. Entre la belle-mère et la jeune et belle adolescente au look gothique, les tensions sont grandes. Ecorchée, rebelle, Blanche est enfermée dans sa bulle, son walkman sur les oreilles. Un mur s’est élevé entre elles. A quelques milliers de kilomètres, un autre mur sépare des êtres, à Berlin…
A l’aide d’un film muet, de musique, de bruitages bourrés d’astuces, de trouvailles, réalisés en direct, Métilde Weyergans et Samuel Hercule, s’approprient les ingrédients du conte pour mieux leur tordre le cou. Non Blanche n’est pas blanche comme neige ! Non, Elisabeth n’est pas la marâtre qu’on veut bien nous faire croire ! Ici, les nains viennent des jardins de quartiers résidentiels, la pomme empoisonnée d’un cageot de pommes d’Amour et le beau miroir est celui d’une banale salle de bains !
Cette version audacieuse du conte nous pose alors une question intemporelle et universelle : dans la petite, comme dans la grande histoire, que se passe-t-il quand le mur tombe ? + d’infos

Partager

About Author

lesmolieres91

error: Content is protected !!